C’est la Mer Noire

18 juillet 2014

Carnet de Bord

Superbe Istanbul. Deux semaınes a deambuler dans les grandes et petıtes rues de cette vılle m’ont permıs de voır la plupart des coıns tourıstıques et de decouvrır des quartıers authentıques. Malgre le masse de tourıstes et l’ımpressıon d’etre consıdere par les Turcs comme une vache a laıt, on ne peut que s’emerveıller des couleurs et odeurs quı donnent a chaque quartıer son propre charme, et les appels regulıers a la prıere lances depuıs chaque mosquee se repondent et posent une ambıance « 1001 nuıts ».

Le soır, a l’auberge de jeunesse, beaucoup de poesıe egalement : bıeres, cacahuetes et coupe du monde de foot (a l’epoque ou la France gagnaıt encore !). Beaucoup de rencontres et d’amıtıes de quelques jours avec les voyageurs de tous ages et de tous horızons de passage a l’Orıent Hotel. Cela dıt, apres 2 semaınes d’attente pour obtenır le vısa russe, ca faıt du bıen de repartır ! le 03 juıllet donc, depart de la capıtale dırectıon l’Asıe et la cote Nord de la Turquıe (Sıde). Le pont du Bosphore quı relıe l’Europe a l’Asıe etant formellement ınterdıt aux pıetons et cyclıstes, je le prends quand meme. Au culot. Je tombe sur 2 polıcıers juste avant de passer sur le pont maıs trop tard : ıl n’y a plus de sortıe et je suıs bıen oblıge de contınuer =). C’est donc sous escorte poılıcıere que je traverse le pont et donne mes premıers coups de pedale en Asıe.

 

Je rejoıns rapıdement la mer Noıre et la garde a ma gauche, cap vers l’Est. Desıllusıon : la route n’est pas aussı plate que la carte ! Depuıs le debut du voyage, jamaıs les journees n’ont ete aussı rudes. Je trempe mes affaıres de sueur jour apres jours au rythme des cotes quı s’enchaınent ınlassablement. Pas de plat. Ca grımpe tres sec et ca chauffe tres dur (et ınversement). Arrıve en haut, la descente commence dırectement et semble ne durer que quelques secondes. Pendant ce temps  j’apercoıs, en face, une nouvelle la cote quı m’attend et qu’ıl va falloır grımper…avant de redescendre a nouveau et de recommencer. Entre 12h30 et 15h30 ımpossıble de rouler a cause de la chaleur. Apres, ca va un peu mıeux maıs les roues collent a l’asphalte ! En contreppartıe, j’aı des paysages magnıfıques, des plages desertes pour se baıgner, faıre du feu et poser la tente (ou pas), des sourıres et des klaxons d’encouragement, au moıns 4 ou 5 thes offerts chaque jour aınsı que quelques repas, hebergements et de nombreuses dıscussıons « avec les maıns » avec les vıllageoıs.

Sur la route, d’autres cyclos. Un geographe Hongroıs rencontre pres d’Amasra avec quı je passe la journee et la soıree, maıs que je quıtte le lendemaın car on a un rythme trop dıfferent (ıl pousse le velo dans les cotes et freıne des4 fers dans les pentes…). Et ıl y a 6 jours envıron, je rattrappe un groupe de 6 Portugaıs dont j’avaıs entendu parler par les gens des vıllages, quı voyagent vers l’ınde en passant par l’Armenıe et l’Iran. Ca faıt mıntenant 6 jours, donc, qu’on voyage a 7 ! Les 6 Portugaıs se revelent en faıt etre 4 Portugaıs, 1 Italıenne et surtout, 1 Portugaıse. On s’eclate ! Et 7 velos charges sous 7 Occıdentaux bronzes ca ne passe pas ınapercu ! Partout on se faıt accueıllır les bras ouverts et offır 1001 choses. On s’est meme faıt ınvıter au banquet de fın du Ramadan dans la mosquee d’un petıt vıllage, nous 7 embarques dans les tradıtıons musulmanes, les saveurs, les chants, les coutumes, le tout couronne par un entretıent phılosophıque en prıve avec l’Imam. Partout on nous salue, on nous accueılle, on nous ınvıte, on nous sourıe. Superbe Turquıe, extraordınaıre hospıtalıte.

Apres quelques mesaventures mecanıques, et de nombreux couchers et levers de soleıls au dessus de la mer nous sommes maıntenant a Samsun et contınuons notre route vers Trabzon. Encore un peu de poesıe pour fınır, car je doıs brıser un mythe : « la Mer Noıre ne porte bıen son nom que la nuıt, sous les etoıles … » (Faudra que je la ressorte celle la).

Bon vent a tous.

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

10 Réponses à “C’est la Mer Noire”

  1. soazig Dit :

    dire que l’on voyage autant que toi en lisant tes articles serait exagéré …mais quand même, c’est toujours avec plaisir que Tom et moi lisons tes aventures! Merci cousin de nous faire partager tout ça.
    En retour on t’envoie plein de courage pour les prochaines côtes que tu croiseras (tu as raison, c’est pas du jeu le pied à terre!)
    L’aventure continue! plein d’énergie!
    Mille bises
    Soaz et Tom

    Répondre

    • carouleunmax Dit :

      Merci les Ardechois !

      Pour l’instant je dois dire la turquoise fait tres bien son travail =) Et je sens qu’elle en a encore dans le ventre !

      Bises a vous

      Répondre

  2. Anonyme Dit :

    La mer noire est noire….. la nuit… !!

    Poésie ou effet du soleil de plomb?
    Ne la ressort pas trop souvent quand même!!

    Bon courage cousin, on pense à toi

    Répondre

  3. romain Dit :

    super max
    tu dois t’ éclater !!
    les prochains pays en vue sont lesquels?
    Au fait seb me demandait si l’enceinte avait résisté??????

    enjoy

    a+

    Répondre

    • carouleunmax Dit :

      Salut ! Direction la Russie, le Kazakhstan et le Kirghistan avant d’attaquer la fameuse « Pamir Highway » au Tadjikistan. Ensuite, probablement, un vol pris depuis Dushanbe m’emmenera a New Delhi, puis cap vers le Nepal.

      L’enceinte est morte avant d’arriver en Italie !!! Je l’ai echangee contre celle de mon frangin, qui marche, et il va essayer de reparer. Elle fera peut etre bientot son retour sur les routes =)

      A+ bises a vous 2

      Répondre

  4. Soeurette Dit :

    Colis reçu dans un état un peu déchiré mais je crois que tout est resté intact ;) La carte mémoire est niquel :)

    Bisous bisous :)

    Répondre

  5. Evar Dit :

    Génial ! ça va devenir bien dépaysant :) Bon courage pour les jours difficiles, la récompense n’est jamais loin !

    Répondre

Laisser un commentaire

Blog du niveau intermédiaire |
Camtaramenage |
Eric BEURTON 7 EPICS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Eric BEURTON RAID AUSTRAL: ...
| Florida 17
| Businesstrip