Le Vietnam, on nem bien !

19 décembre 2014

Carnet de Bord

Difficile de sortir de la region Inde/Nepal « librement » : a l’Ouest le Pakistan, au Nord, le Tibet (la Chine…) ou on ne peut circuler que si l’on fait partie d’un voyage organise, a l’Est la Birmanie. C’est donc vraiment a contre-coeur qu’on a decide de voler. Destination Hanoi au Vietnam ! Le trajet s’est deroule sans pepin cette fois.

Bonjour les petits Vietnamiens, les chapeaux pointus, les scooters, les mobilettes, le riz les nouilles et le tofu ! Ici aussi ils savent faire a manger (tres important). Retour a la conduite a droite, au milieu d’une foule de 2 roues et de porteurs a pieds. Ici, sur un scooter, on peut mettre 3/4 passagers, ou 3 cochons vivants, ou une douzaine de poules, ou presque n’importe quoi ! La taille des chargements est impressionnante ! Et il y en a partout, Hanoi est une fourmiliere. On y restera 5 jours avant de reposer fesses sur selles et pieds sur pedales. Direction les montagnes du Nord ! Impossible de trouver des recharges de gaz a Hanoi, la cuisine se fera au feu de bois, a l’ancienne !
Ca commence tranquillement par des plaines, ou quelques murs de roches couverts de vegetation commencent a sortir de terre, puis tres vite il faudra grimper ces murs ! A defaut d’avoir une carte correcte, on se perd une paire de fois au milieu des montagnes, sur les belles petites routes qui zigzaguent entre les rizieres et a travers les petits villages. Les gens sont hyper simpas et nous saluent quasiment tous ! Le probleme c’est qu’ils sont partout, vraiment partout ! C’est par centaines qu’on recoit des « Hello ! » de tous les cotes tous les jours, et au bout d’un moment on n’en peut plus  : on a l’impression de se faire tirer dessus des balles de politesse. Le moindre metre carre de terre est exploite par ce gentil et nombreux peuple, et il est tres difficile de trouver un bon « spot » tranquille ou poser la tente. Trouver son chemin n’est pas toujours facile car ici ca ne parle pas un mot d’anglais (enfin si, un seul, qu’on entend des millions de fois). Quand on demande la direction d’un bled, les gens ne comprennent rien a cause je pense de l’intonnation qui ne doit pas etre bonne (un vrai defi pour un musicien). Quand on leur montre la carte, les gens adorent ca et passent pas mal de temps dessus a discuter entre eux et reconnaitre leur region, mais alors ils n’en ont plus rien a faire de ce qu’on leur a demande !

On arrive apres une semaine de route et de deroute on arrive au lac de Ba Be, qu’il faut traverser en bateau. Puis on decide, je ne sais trop pourquoi de prendre un « raccourci » vers la prochaine ville. Cette journee fut sans possible contestation la plus eprouvante du voyage. Je ne rentrerai pas trop dans les details, car il y aurait beaucoup a dire, mais pour faire assez bref, on a du traverser une dizaine de rivieres et ruisseaux, se perdre (on se sait toujours pas vraiment ou) sur des petits sentiers de terre et de boue qui partent dans tous les sens dans la vallee encastree entre des montagnes, puis une fois arrives au bout de la vallee… oblige de grimper. Pas le coeur de faire demi-tour, ou qu’aille ce chemin, on ira ! Et on en a bave tout le reste de la journee. Comme une rando en montagne mais avec un velo de 65kg a pousser sur des pentes deraisonnablement raides, pieds nus sur les sentiers de terre humide (pas assez d’adherence pour pousser avec les chaussures). Plus de bouffe dans les sacoches, et on se voyait deja camper au milieu de cette jungle sur ce sentier pourri qui ne mene on se sait ou. Il y a eu des faux espoirs, des faux tuyaux ou des infos mal comprises, mais on a fini par retrouve de l’asphalte et hurler de joie apres 6 heures non-stop de galere physique et morale. Plus que 25km a parcourir avant de pouvoir enfin se ravitailler. On est mort de fatigue. Comme pour nous achever, la route decide de nous offrir une bonne dizaine de cotes a 10% et plus. Partis le matin vers 8h, on arrive a Na Hang vers 16h30 et on fait tout peter. Je savais deja que Tania etait dure au mal, j’ai appris ce jour la que c’est une vraie guerriere !

Le reste de la route jusqu’a Sapa fut plus tranquille car pendant 5 jours on sentait  les restes de fatigue de cette journee. Mais encore et toujours de la montagne et des gens simpas. Croyant s’arreter dans un resto, on tombe en fait sur un genre de fete et on se fait inviter a manger et a trop boire (je crois que les vietnamiens voulaient tester ma capacite a « tenir le coup » !). Il s’agissait en fait, on ne l’a compris qu’apres un bon bout de temps, de funerailles…
Puis hier, la derniere epreuve avant de se reposer un peu a Sapa : une douce et agreable grimpette qui part de Lao Cai (200m) jusqu’a Sapa (1600m). A defaut d’etre facile, cette route est sublime. Au-dessus de nous le pic de Phang Si a plus de 3000m, la plus haute montagne de cette partie de l’Asie. Il a tout de meme fallu 2 pizzas 4 fromages chacun pour remplir l’estomac des pedaleurs fatigues.

Direction Dien Bien Phu, puis passage de la frontiere du Laos d’ici fin 2014 (expiration des visas). Cette annee le Pere Noel aura les yeux brides.

Bon vent a tous, et joyeux Noel en avance !

 

PHOTOS : https://plus.google.com/106680445383615080480/posts/95KQp7tDDbm

 

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

2 Réponses à “Le Vietnam, on nem bien !”

  1. Ta petiote Dit :

    Bonne année l’Ancien ! Ca fait toujours super plaisir de lire tes aventures. On s’y croirait et ça donne envie de te rejoindre. Apres le Laos, continue donc vers le Nord et viens me voir en Chine. Tu nous manques ! Gros bisous, à bientôt.

    Répondre

  2. Soeurette Dit :

    Bonne année grand frère ! Continu comme ça tes articles sont top , hâte de lire le suivant :)
    Je cherche un mannequin pour exposer mon  » kimono spécial révisions  » dans mon salon, t’inquiète je vais en prendre soin ;)
    Bisous

    Répondre

Laisser un commentaire

Blog du niveau intermédiaire |
Camtaramenage |
Eric BEURTON 7 EPICS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Eric BEURTON RAID AUSTRAL: ...
| Florida 17
| Businesstrip